Fiscalité locale : Le gouvernement souhaite modifier la taxe d’habitation et la taxe foncière. Les élus de tous bords s’inquiètent d’une réforme qui coûtera cher à beaucoup de contribuables.

C’est l’une des nombreuses bombes à retardement posées sur le bureau de François Hollande. Entre autres chantiers, le président de la République entend réviser de fond en comble les déterminants de la fiscalité locale, devenue au fil des ans obsolète et opaque pour les contribuables.

• Révision des valeurs cadastrales :
Bercy travaille à une révision des valeurs locatives cadastrales des 35 millions de logements (et 11 millions de dépendances), qui servent de base de calcul aux taxes foncières et d’habitation.
• Modulation de la taxe d’habitation selon les revenus :
Parallèlement à la révision des valeurs locatives cadastrales, le gouvernement étudie l’opportunité de moduler beaucoup plus fortement qu’aujourd’hui la taxe d’habitation en fonction des revenus. Cette idée, qui constitue un serpent de mer depuis plus de trente ans, est également défendue par bon nombre d’élus locaux. L’objectif est simple : les foyers les plus modestes seraient exonérés de la taxe d’habitation tandis que les ménages plus aisés verraient leur facture fiscale augmenter.