14 janvier 2014 – La folie du projet ALUR !

Quel bilan provisoire dresser aujourd’hui du projet de loi ALUR, qui revient en deuxième lecture demain devant l’Assemblée nationale.Par la voix de son président, Jean PERRIN, l’UNPI constate avec satisfaction que le projet de garantie universelle des loyers a été entièrement rééquilibré : la GUL ne sera plus obligatoire, la caution personnelle est maintenue, et le financement ne reposera plus sur une nouvelle taxe à la charge des propriétaires. Le Gouvernement a donc entendu les propositions de l’UNPI.
Nous constatons aussi que les honoraires de l’administrateur de biens pour la constitution du dossier et la mise en location seront partagés entre bailleur et locataire, ce qui n’est que justice puisqu’ils profitent chacun de ces prestations. Et le plafonnement de ces honoraires ne nous pose pas de problème, compte tenu des abus souvent constatés. Le gros point noir reste évidemment la future réglementation des loyers, très complexe et dont le but avoué est de faire baisser les loyers.